Lérot, loir gris et muscardin (« Schléifer »)

Avis de recherche et mesures de protection

Après le franc succès rencontré par notre action Kéisecker (hérisson), le Mouvement Écologique et l’Oekozenter Pafendall lancent en cette année 2021 une nouvelle action qui est dénommée Schléifer. Il s’agit plus précisément du lérot, du loir gris et du muscardin, qui sont les membres européens de la famille des gliridés (en allemand Schläfer ou Bilche; nom latin: Gliridae) et qui sont également présents au Luxembourg.

Le Mouvement Écologique et l’Oekozenter Pafendall, en collaboration avec l’ABIOL, la SNL et le MNHN ont besoin de votre aide afin de découvrir les aires de répartition des lérots, loirs gris et muscardins au Luxembourg. Les données récoltées permettront de mieux protéger les populations existantes et de mieux identifier les besoins que ces espèces ont par rapport à leur habitat. Finalement, l’objectif de cette action est également de rendre attentif et de sensibiliser à la nécessité incontournable de protéger leurs habitats.

Qui sont ces Schléifer et pourquoi méritent-ils notre protection?

Ces petits animaux nocturnes se distinguent avant tout par leur longue queue touffue, munie d’innombrables poils. Ils sont classés proche de l’ordre des rongeurs (comme les souris et les écureuils), ainsi que des lagomorphes. Au Luxembourg, ils figurent depuis plus de 40 ans parmi les espèces protégées. Et pourtant, leur nombre est en constant déclin à travers toute l’Europe. Ce qui résulte d’un côté d’une perte d’habitats et de sources alimentaires au fil des dernières décennies. De l’autre côté, leur déclin s’explique probablement aussi par le fait que ces drôles d’animaux ne se font guère d’amis (à deux jambes) lorsqu’ils pillent les nids d’oiseaux ou squattent les greniers de maisons ou les cabanons en lisière de forêt. Il n’empêche que leur disparition constituerait une énorme perte! Et cela non seulement parce qu’ils peuplent notre terre depuis 50 millions d’années déjà. A titre de comparaison: le genre Homo – dont l’homme, Homo sapiens – existe tout au plus depuis 2,5 millions d’années ….

3 espèces de gliridés au Luxembourg

Le lérot

Le loir gris

Le muscardin

Comme les gliridés sont des animaux nocturnes, les observations sont plutôt rares. Le fait qu’ils sont plus communément désignés comme « rats de maïs » (Maisrat) ou « rats de verger » (Uebstrat) démontre bien que ces petits animaux ne sont pas fréquemment aperçus et encore moins étudiés, laissant les gens indifférents par rapport à cette famille de rongeurs.

De 2009 à 2012, le natur musée a réalisé une étude sur les gliridés en région mosellane, où il existe des endroits accueillant les 3 espèces, qui se partagent harmonieusement le même habitat. Il s’agit souvent de vignobles sauvages aux murs secs le long de collines de dolomite (près de Grevenmacher notamment). Au-delà, depuis 2010, le Ministère de l’Environnement collabore avec le LIST  (Luxembourg Institute of Science and Technology) dans le but d’analyser systématiquement l’état de l’espèce du muscardin figurant à l‘Annexe IV de la Directive européenne (portant protection des) « Habitats », et qui fait que le Luxembourg est contraint de produire (tous les 7 ans) son rapport sur l’état de cette espèce protégée à Bruxelles. Cette analyse systématique a révélé que le muscardin est  finalement une espèce plus fréquente qu’on ne le pensait. Seul bémol qui inquiète néanmoins: les habitats des 3 espèces (haies, vergers, lisières naturelles de forêts …) diminuent constamment du fait d’une importante urbanisation, ainsi que d’une plus forte intensification de l’agriculture et de la sylviculture.

Participez à notre action ! Signalez-nous vos observations via iNaturalist & aménagez un jardin proche de la nature

Signalez-nous vos observations de gliridés et/ou aménagez votre jardin en habitat pour les gliridés.

Participez à notre action !

Mesures de protection pour le lérot, loir gris et muscardin

Portrait & Que faire lorsque vous découvrez un lérot ou un loir gris sous votre toit & dépliant « Aktioun Schléifer »

Où et comment vivent les 3 espèces de gliridés au Luxembourg et quel est l’origine de l’appellation „Schléifer“ (dormeurs) ? Que faire lorsqu’on découvre un lérot ou un loir gris sous le toit ?

Portrait

Lérot ou loir gris sous le toit - Que faire?

Télécharger le dépliant

Ecoutez ici les « cris » du lérot: https://www.gartenschlaefer.de/gartenschlaefer-infos/geraeusche/

Voici une vidéo mettant en scène le léro dans son milieu naturel (BUND):

Action menée par le Mouvement Ecologique et Oekozenter Pafendall, en collaboration avec: